Sélection de la langue

Recherche

Rebâtir en mieux : Un plan pour lutter contre la récession causée par la COVID-19

Œuvrer en vue d’une reprise inclusive et durable qui créera de bons emplois pour les Canadiens.

Rebâtir en mieux

Le soutien rapide et complet du gouvernement a permis de fournir un appui sans précédent de 407 milliards de dollars (près de 19 % du produit intérieur brut [PIB]) en soutien global afin d’aider les Canadiens et les entreprises canadiennes à se maintenir à flot, ce qui comprend des mesures de soutien direct de 270 milliards de dollars (ou plus de 12 % du PIB). Les mesures de soutien considérables prises par le gouvernement du Canada pendant la pandémie permettront au Canada d’être mieux placé en vue d’une reprise vigoureuse, particulièrement par rapport à ses homologues internationaux.

Afin d’assurer une reprise robuste et résiliente, le gouvernement définit actuellement les détails d’un plan visant à aider le Canada à rebâtir en mieux, en se préparant à investir un montant pouvant atteindre entre 70 et 100 milliards de dollars au cours des trois prochains exercices, investissement dont la valeur correspond approximativement à 3 % ou à 4 % du PIB. Cette stimulation aidera le gouvernement à se sortir de cette récession pour se tourner vers une économie plus verte, plus novatrice, plus inclusive et plus concurrentielle. Les mesures que le gouvernement prendra maintenant représentent une mise de fonds sur le plan de relance du Canada.

Une relance inclusive

Les inégalités rendent notre économie moins résiliente. La relance du Canada doit faire en sorte que les jeunes aient la possibilité d’acquérir des compétences et de l’expérience de travail, que tous les Canadiens aient le moyen de se loger, que les femmes participent pleinement à l’économie, que les Canadiens racisés et les personnes autochtones puissent à nouveau accéder aux possibilités qu’ils ont manquées et que toutes les communautés disposent de l’infrastructure du XXIe siècle dont les gens ont besoin. Cette approche consiste également à soutenir les Canadiens handicapés, à lutter contre la violence fondée sur le sexe et à veiller à ce que les familles aient accès à des services de garde abordables.

Création d’un million d’emplois

Le gouvernement met l’accent sur des mesures permettant de rétablir l’emploi aux niveaux d’avant la pandémie et qui favorisent de bons emplois à temps plein pour la classe moyenne. Fait important, le gouvernement investira dans des possibilités de formation et d’acquisition de compétences pour les personnes les plus touchées par les pertes d’emploi et contribuera à diversifier les secteurs en vue d’inclure plus de femmes et d’autres groupes sous-représentés pour que chaque personne puisse avoir des chances égales de travailler et de réussir.

Investir dans la formation et les compétences

Pour renforcer la main-d’œuvre et préparer les gens de façon à ce qu’ils soient prêts à occuper de meilleurs emplois, le gouvernement a offert une bonification d’une année relativement aux ententes sur le développement de la main-d’œuvre avec les provinces et les territoires afin d’offrir aux Canadiens la formation professionnelle et le soutien à l’emploi dont ils ont besoin. Le gouvernement propose aussi de renforcer les mesures de soutien à la formation pour les personnes les plus touchées par la pandémie, notamment les femmes, les Canadiens racisés, les personnes autochtones, les personnes handicapées et les nouveaux arrivants au Canada.

Un plan d’action pour les femmes dans l’économie

Le gouvernement s’est engagé à s’assurer que son plan d’emploi tient compte des caractéristiques uniques de cette crise et de l’incidence disproportionnée que la COVID-19 a eue sur les femmes. Il annonce la création d’un groupe de travail formé de différents experts chargés d’aider à élaborer ce plan. Le gouvernement rassemblera ce groupe de travail dans les semaines à venir pour commencer les travaux et informer la vice-première ministre et ministre des Finances sur les politiques et les mesures à prendre en considération dans son plan de stimulation.

Vers un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Investir dans des services de garde d’enfants accessibles et de grande qualité est non seulement bon pour les familles, mais c’est également bon sur le plan économique. Un tel investissement permet aux enfants de commencer leur vie du bon pied et permet aussi aux parents, en particulier aux mères, d’obtenir le soutien dont ils ont besoin pour conserver de bons emplois et subvenir aux besoins de leur famille. En septembre, le nombre de mères qui travaillaient moins de la moitié de leurs heures habituelles pour des raisons probablement liées à la COVID-19 était 70 % supérieur à celui de février, comparativement à 24 % chez les pères.

Les fournisseurs de services de garde d’enfants ont été particulièrement touchés par la pandémie de COVID-19. Le premier confinement a entraîné la fermeture de la plupart des services de garde du pays. Même lors de la réouverture de l’économie, la mise en œuvre de nouvelles pratiques de santé publique et le retour inégal des enfants dans les services de garde ont entraîné des difficultés financières pour de nombreux fournisseurs et rendu plus précaire le travail de plus de 200 000 éducateurs de la petite enfance et travailleurs en garderie au pays.

Le moment est venu de faire des investissements durables et à long terme afin que chaque famille canadienne ait accès à des services de garde d’enfants abordables, inclusifs et de grande qualité. Dans un premier temps, l’Énoncé économique de l’automne de 2020 annonce des investissements initiaux clés pour jeter les bases d’un système pancanadien de garde d’enfants et affirme l’engagement du gouvernement fédéral à collaborer avec les provinces, les territoires et les peuples autochtones en la matière.

Investissements proposés

Soutien immédiat aux familles ayant des enfants

De nombreuses familles ont dû faire face à une vaste gamme de dépenses associées à la pandémie, que ce soit pour les soins ou pour se procurer des outils pour l’apprentissage à la maison, comme des livres et de l’équipement technologique. Ces dépenses comprennent les coûts pour se procurer des aliments sains, la livraison d’articles pour bébé et les solutions de rechange temporaires relativement à leurs arrangements habituels pour la garde des enfants

Investissements proposés

Lutter contre le racisme systémique et bâtir des communautés

Le racisme et la discrimination systémiques sont une réalité douloureuse que vivent les Canadiens noirs, les Canadiens racisés ainsi que les peuples autochtones. Les données indiquent que dans de nombreux cas, ce sont les Canadiens racisés qui ont subi les pires répercussions sanitaires et économiques de la pandémie. Dans le cadre de l’Énoncé économique de l’automne, le gouvernement du Canada réaffirme son engagement à lutter contre le racisme sous toutes ses formes.

Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires

Le 9 septembre, le gouvernement, en partenariat avec les institutions financières canadiennes, a annoncé un investissement maximal de 221 millions de dollars – dont jusqu’à 93 millions de dollars du gouvernement du Canada au cours des quatre prochaines années – pour lancer le tout premier Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires. Ce programme aidera à garantir que les propriétaires d’entreprises et entrepreneurs noirs aient un accès équitable au soutien et aux possibilités de toutes sortes. Il aidera des milliers de propriétaires d’entreprises et d’entrepreneurs noirs à se remettre de cette crise et à faire progresser leurs entreprises.

Investissements proposés

Créer des occasions pour les jeunes

Les jeunes continuent de souffrir de manière disproportionnée à cause de la COVID-19. Le gouvernement s’efforce de faire en sorte que la pandémie ne compromette pas leur avenir.

Investissements proposés

Logement et itinérance

La COVID a exacerbé l’enjeu des logements abordables et l’itinérance, et a attiré l’attention sur les risques pour la santé publique que représentent les logements de qualité inférieure et les logements surpeuplés. Sans une intervention urgente du gouvernement du Canada, la pandémie de COVID-19 pourrait entraîner une augmentation considérable de l’itinérance.

Investissements proposés

Une économie concurrentielle et verte

Le gouvernement s’est engagé à faire de l’action pour le climat une priorité dans son plan de création d’un million d’emplois. Il s’agira de bons emplois pour la classe moyenne, pour aujourd’hui et les décennies à venir. Les investissements prévus dans l’Énoncé économique de l’automne jetteront les bases d’une relance verte qui créera des possibilités pour tous les Canadiens.

Aider les Canadiens à prendre des mesures pour lutter contre les changements climatiques

En appuyant les efforts visant à rendre les maisons plus vertes et plus écoénergétiques, les Canadiens peuvent réduire leur empreinte carbone et réduire leurs factures d’énergie. Les investissements dans la construction de bornes de recharge de véhicules zéro émission dans les endroits où vivent, travaillent et voyagent les Canadiens contribueront à accélérer l’utilisation des véhicules à émissions nulles par les Canadiens.

Investissements proposés

Solutions climatiques fondées sur la nature – 2 milliards d’arbres

Investir dans la nature, et la protéger, est l’une des actions pour le climat les plus abordables que les gouvernements puissent entreprendre. Les forêts, les zones humides et les océans absorbent et stockent d’énormes quantités de carbone, ce qui peut atténuer les impacts des changements climatiques et garder l’air et l’eau propres.

Investissements proposés

Bâtir les fondations d’un avenir zéro émission nette de carbone

Le Canada demeure fermement déterminé à atteindre et à dépasser ses objectifs figurant dans l’Accord de Paris sur les changements climatiques et à atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050. La Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité, récemment présentée au Parlement, constitue un élément important du travail du Canada pour s’attaquer à la menace des changements climatiques et mettre en commun les innovations de l’ensemble du secteur financier, des entreprises, des communautés et des Canadiens eux-mêmes. Cette loi lierait juridiquement le gouvernement à un processus visant à atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050, en plus d’exiger le gouvernement de rendre compte chaque année des mesures clés prises par le gouvernement fédéral, notamment les sociétés d’État, pour gérer les risques financiers et les possibilités en matière de changements climatiques.

Réconciliation

Le gouvernement du Canada demeure engagé à emprunter la voie de la réconciliation. Un Canada plus inclusif et meilleur se traduira par l’établissement de communautés autochtones plus fortes qui ont accès à l’eau potable et à une infrastructure communautaire. Il continuera à faciliter le progrès vers une approche élaborée conjointement et fondée sur les distinctions pour améliorer les résultats en matière de santé et assurer le bien-être des peuples autochtones. Le gouvernement du Canada collaborera avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation métisse ainsi qu’avec tous les Canadiens, pour mettre fin à la tragédie nationale de la violence faite aux femmes, aux filles, aux membres de la communauté LGBTQ2+ et aux personnes bispirituelles autochtones.

Investissements proposés

Renseignements supplémentaires

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :